aller à la navigation

L’AMOUR AU TEMPS DES TEXTOS septembre 25 2012

Infos : , rétrolien

le Soleil, samedi 22 septembre 2012

Marc Allard

À24 ans, Hannah est t el l ement paresseuse au travai l qu’elle n’arrive pas à trouver aut r e chose qu’un stage sans salaire. Fatigués de subvenir à ses besoins, ses parents ont décidé de lui couper les vivres. Ces derniers temps, elle f réquente un gars qui lui demande pourquoi elle ne perd pas un peu de poids et exige qu’elle se comporte en pornstar au lit. L’aspirante écrivaine, qui passe son temps à bombarder l’univers de textos, croit qu’elle pourrait devenir «la voix» de sa génération.

En dehors de Girls, la nouvelle série phénomène de HBO diffusée depuis la mi-août à Super Écran, Hannah n’existe pas. Mais à entendre certains commentateurs, on a parfois l’impression qu’elle est partout. Et que la majorité des jeunes adultes québécois ressemblent à cette jeune femme mollassonne, désillusionnée et obnubilée par les nouvelles technologies.

Le sondage Segma- Le Soleil mené auprès des 18 - 25 ans que nous dévoilons aujourd’hui donne un portrait beaucoup plus contrasté de la jeunesse dans la capitale et dans l’est du Québec. Oui, les nouvelles technologies ont redéfini la société de ces jeunes qui idolâtrent Steve Jobs, mais ceux- ci n’ont pas abandonné tous les idéaux de leurs parents et de leurs grands-parents pour autant — ni les livres et le sport, p , d’ailleurs.

On leur reproche de réduire duire l’amour à une liste d’épicerierie en magasinant leurs partenaires aires sur Internet. Et ils sont toutout de même près de 8 sur 10 à croire encore au grand amour. Onn pen-pensait qu’à force de voir leurs géni-géniteurs divorcer, les jeunes avaient vaient renoncé à dire : «Oui, je le veux.» Mais non : ils sont plus de 6 sur 10 à faire confiance au mariage.

Les bébés, ils ne sont peut- être pas pressés d’en avoir. N’empêche qu’ils se voient très mal passer une vie sans voir courir la marmaille dans le salon, accordant en moyenne près de 8 sur 10 à l’importance d’avoir des enfants.

Et lorsqu’on leur demande ce qui les effraie le plus en pensant à l’avenir, les jeunes craignent moins le chômage, l’exil, les ruptures amoureuses, les accidents, l’endettement,, le manqueq d’argent g et la maladie que la perte d’un parent ou d’un ami.

« Tout ce qui se rapporte à l’i ntime, ce sont des valeurs fortes », analyse Jacques Roy, professeur- chercheur à l’Université Laval et sociolog ue à l’Observatoire Jeunes et société. «Contrairement à l’opinion populaire qui voudrait que les jeunes soient un peu désabusés, ce n’est pas le cas du tout.»

Les jeunes Québécois se préoccupent de leur vie d’abord. Ils mettent la priorité sur ceux qui sont le plus près d’eux : le couple, les enfants, la famille et les amis.

Au travail aussi, l’intime prévaut. Les jeunes préfèrent un boulot qu’ils aiment à un boulot payant, le premier étant peutêtre plus susceptible de favoriser leur épanouissement personnel.

«De plus en plus, le travail est rapporté à l’i ndividualité, observe Jacques Roy. Même si le salaire est moindre, si c’est une source de développement personnel, les jeunes vont rester.»

À moins qu’on les traite de paresseux. Car s’il y a un cliché que les jeunes détestent entendre, c’est bien celui-là.

Ils se fichent pas mal qu’on les qualifie d’individualistes, d’esclaves des nouvelles technologies ou qu’on les trouve désintéressés à la politique. Par contre, ils risquentq de se fâcher si on les associe à des enfants gâtés, des ignorants ou, comble de l’insulte, des paresseux.

On leur rétorquera qu’ils passent un nombre alarmant d’heures assis devant un écran, à regarder des séries DVD, surfer sur le Net ou à jouer au PlayStation. Ce n’est pas leur raison de vivre pour autant. Quand Voir page 23

Printed and distributed by NewpaperDirect | www.newspaperdirect.com, US/Can: 1.877.980.4040, Intern: 800.6364.6364 | Copyright and protected by applicable law.

Votez pour cet article

Les lecteurs ont voté pour::

Article précédentArticle suivant






Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 40 articles | blog Gratuit | Abus?